4 avril 2020: Coquillages, textures et blancs colorés.

Travailler les blancs colorés et les textures

 

Td04

 

Travailler les blancs consiste essentielement à travailler avec des mélanges de gris colorés que l'on dilue.

La texture cependant existe et pour cela il faut opérer des choix pigmentaires des le départ.

Prendre des couleurs transparentes, par exemple des phtalos pour les bleus ou verts, des quinacridones pour les rouge, des jaunes azo n'apportenra que des gris transparents sans texture apparente.

Pour faire aparaitre une texture dans le mélange il faut utiliser au moins une couleur opaque ou granulante ou des terres:

- Pour les bleus: Outremer PB29, Cobalt PB28 ou PG50, violet bleu PB15

- Pour les verts: Emeraude PG18 ou Oxyde de chrome PG17, terre verte PBr7 ...

- Pour les jaunes: Terre de sienne PBr7, Jaune de Naples PBr24, Ocre jaunes PY42 ou 43, ...

- Pour les orangé: Terre de sienne brulée PBr7, Rouges anglais ou venise mars (oxydes de fer) PR101, PR102, terres d'ombre et ombre brulée PBr7

- Pour les rouges: Utiliser les cadmiums ou rouges de venise

- Pour les violets rouges: Vilet de cobalt (ou manganese?) PV16.

- N'importe quelle couleur contenant un pigment noir PBk7 ou PBk9 ou un pigment blanc de titane PW6.

 

Apporter du graphisme: Brosse seche et grenage.

Après avoir laissé sécher un premier lavis (texturé ou non) on peut amener de la texture de manière graphique en grenant par dessus le lavis. Grener consiste à utiliser un pinceau presque sec avec un mélange de gris coloré très léger et à tracer du graphisme avec la pointe plus ou moins ébouriffée. On peut aussi utiliser le ventre du pinceau avec la technique de brosse sèche, très peu d'eau dans le mélange pour des graphisms moins précis,

 

 

grener etude technique aquarelle blanc coquillages huîtres

Ajouter un commentaire