Palette, couleurs et pigments

Toutes les couleurs que j'utilise sont de la marque Sennelier, ce que j'aime chez elles c'est qu'elles sont concentrées. On peut trouver des pigments concentrés chez White Night mais encore difficiles à se les procurer. Il y a aussi de très bonnes préparations dans d'autres marques , chacun fait ce qu'il souhaite.

 

La palette des couleurs que j'utilise le plus souvent.

Qc09

 

Sélectionner les couleurs d'une palette:

Autant que les teintes, je fais surtout attention aux pigments car leurs propriétés physico-chimiques ne sont pas neutres et influent sur les mélanges et l'aspect du rendu.

En fait je sélectionne une couleur pour sa teinte mais surtout pour les mélanges qu'elle permet et sur l'aspect du rendu.

La plupart des couleurs que j'ai sélectionnées sont monopigmentaires. Trois contiennent deux pigments : le jaune gomme gutte, le vert émeraude et le Bitume. Il n'y a qu'une tripigmentaire c'est l'orangé de Chine mais il ne donne pas de boues.

Contrairement à l'idée répandue, les boues ne sont pas obtenues par la pluralité des pigments. J'en ai mélangés 19 ensembles et ai obtenu de la transparence. J'ai repris ces pigments par mélanges et les ai appliqués en plusieurs fois dans le mouillé et là j'ai obtenu des boues. Ma conclusion est que c'est plutot la multiplication de passages sur support mouillé qui donne des boues. En fait c'est le pinceau qui fatigue le papier lequel commence à pelucher.

 

Parmi les 24 couleurs que j'ai sélectionnées, seules deux couleurs sont opaques : le jaune de naples foncé PBr24 et le vert turquoise PG50. Diluées l'opacité est atténuée parcontre les effets de granulation sont bienvenus dans certains mélanges c'est d'ailleurs aussi pour cela que je les ai sélectionnés.

Au début du choix on est embarrasé: Il y a nécessité de pouvoir obtenir toutes les teintes soit directement soit par mélange.

On voit à l'usage qu'il y a des couleurs qu'on peut fabriquer par mélange et donc ,sauf le coté pratique d'avoir un mélange tout fait, on peut éliminer cet achat de couleur et le remplacer par une autre couleur. Pour le choix que je montre ci dessus c'est le cas de l'orangé de Chine, il disparaitra de ma palette car j'arrive à en reproduire la teinte par un mélange de garance brune et de jaune. Je remplacerai le godet par une autre teinte (je pense déjà introduire le bleu Sennelier, un bleu phtalo nuance rouge puissant)

Je développerai dans d'autres pages des tests sur ces pigments.

 

 

Classement des couleurs dans sa palette:

 

Classer ses couleurs ? la question revient souvent du moins on me la pose aussi. C'est sur le coté pratique pour lequel il faut opter et selon la pratique de chacun on n'a pas les memes classements.

Pour ma part j'opte entre deux catégories de couleurs que je range dans deux compartiments différents de ma palette.

1) les couleurs saturées et transparentes qu'elles soient teintantes ou non.

 je fais mon classement par teintes en isolant les jaunes afin de ne pas les salir lorsque mon pinceau farfouille. Sur la photo c'est la ligne du haut et la colonne de gauche (exception faite du jaune de Naples foncé opaque que j'ai placé en bas de la colonne des jaunes).

2) les couleurs non saturées, les terres ou les couleurs saturées opaques:

je les mets à part car leur rendus sur papier différe des couleurs saturées transparentes.

3) Pour des raisons pratiques je sépare mes jaunes, ainsi je les salis moins en allant puiser dedans.

 

Palette 2017

 

Caractéristiques des pigments:

- transparent ou opaque

- granulant (parfois réticulant c'est un peu différent, la réticulation est la formation de réseaux les particules colorées s'amassant entre elles en repoussant l'eau ou d'autres couleurs).

- puissant (teintant) ou "tranquile :)".

J'appelle puissant une couleur teintante, c'est à dire dont le(s) pigment(s) pénètre(nt) très vite l'épaisseur du papier.

En mélange les pigments puissants permettent de fabriquer de beaux noirs profonds, leur propriété fortement colorante rend par contre difficile la stabilisation des mélanges de gris ou de blancs colorés qui sont difficiles à réobtenir si on n'en a pas préparé assez.

Du fait de leur pénétration rapide dans l'épaisseur du papier, les pigments puissants sont difficiles à lever, on ne peut récupérer des blancs que si l'on s'y prend très rapidement. De meme si on croit que la peinture à l'eau ne tache pas les vêtements ce n'est plus vrai, les pigments puissants vont très vite s'instaler dans les fibres synthétiques ou naturelles et pénètrent même certaines matière plastiques et ça tâche les palettes.

 

 

Liste des pigments ci dessus:

La ligne du haut pour les couleurs saturées et transparentes (sauf les jaunes) de gauche à droite:

- PO43 PY83 : Orange de Saturne un orange moyen qui granule parfois en mélange.

- PR255 : Laque de garance rose dorée : un rouge vermillon très puissant 

- PR254: Rouge Sennelier (rouge pyrole) : un rouge moyen

- PV19 : Laque de garance rose: un rouge froid et puissant

- PV16 : Violet rouge : une couleur lilas rose qui granule (Cobalt ou Manganèse je ne sais plus) et est très douce

- PV23 : Pourpre dioxazine : un violet moyen tres puissant

- PB29 : Bleu outremer foncé : un bleu chaud qui granule un peu

- PB28 : Bleu de cobalt véritable : un bleu moyen tranquile qui offre une superbe granulation dès qu'il est concentré

- PB15:3 : Bleu Phatlo nuance verte : un bleu un peu vert très puissant

- PG18, PG7 : Vert émeraude : un pigment tranquile qui granule parfois

- PG36: Vert Sennelier, c'est un vert phatlo (dit tendance jaune par opposition au pigment PG7 qui est un vert phtalo tendance bleu) je touve que c'est un bon vert moyen, il est très puissant.

- PY129: Still grain vert, c'est une couleur appelée or vert chez d'autres fabriquants, un jaune froid, puissant.

 

La colonne des jaunes de haut en bas:

- PY153, PY154 : Jaune Gomme Gute : un jaune chaud et puissant.

- PY150: Laque jaune : un jaune fragile (il se salit vite et peut basculer du froid au chaud), il apparait d'ailleurs plus froid quand il est dilué, il est transparent et assez puissant.

- PY40: Jaune d'auréoline : un jaune moyen, stable et qui offre une fine granulosité, il est tranquile.

- PBr24 : Jaune de Naples foncé: plutot de tendance chaude, il est opaque lorsque concentré c'est pour cela que je l'ai placé près des couleurs de la deuxième catégorie

 

La ligne du bas: couleurs opaques ou non saturées et les terres, de gauche à droite

- PBr7 : Terre d'ombre naturelle. Une terre claire, un pigment tranquile.

- PBk7, PR101 : Bitume : un brun rouge moyen assez foncé à cause de la presence d'un pigment noir et assez puissant.

- PBr7 : Sépia naturelle : Une terre transparente et presque noire elle est assez puissante

- PY150, PR209, PBr23 : Orangé de Chine : couleur pratique tres transparente, non saturée (comme j'arrive à l'obtenir par mélange elle sera remplacée).

- PR206 : Garance brune (parfois je lis garance prune chez les détaillants), un beau rouge quinacridone foncé, un peu terne mais puissant.

- PR83 : Laque d'alizarine cramoisie, belle transparence, non saturée, c'est une couleur puissante

- PB60 : Bleu indantrène, c'est un bleu foncé non saturé et assez puissant.

- PG50 : Vert Turquoise (c'est un vert de cobalt), il est opaque et granulant, pour moi un très bon substitut au céruléum.

 

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau